La Marche de Robert Bruce

par Thierry Bouzard

La Marche des soldats de Robert Bruce figure dans la collecte du chef de musique Léonce Chomel, présentée ICI. Il la fait figurer en ouverture des trois volumes, juste après la Marseillaise en indiquant : « Marche des Soldats de Robert Bruce (XIVe siècle). Marche qui a esté jouiée pour l'entrée truimphale de Jehanne la Pucelle à Orléans (sic). » Sans préciser sa source. Il ajoute ensuite : « La tradition rapporte que cet air fut exécuté à la tête des troupes de Robert Bruce, lorsque le monarque écossais les conduisit à la bataille de Bannoch-Burnn (1314). Introduite en France, cette marche était exécutée et chantée à la guerre par les soldats de Philippe-le-Long, Charles-le-Bel, Philippe IV, Charles VI, Charles VII, etc… et jusques et encore sous Louis XIII. » En introduction de la 2e partition qu'il publie, Chomel précise : « C'est au son de cette Marche (qui n'est autre que celle des soldats de Robert Bruce, légèrement altérée) que Jeanne d'Arc fit son entrée à Orléans (1429) et que la Grand Condé battait les Espagnols à Rocroi (1643) (d'après un manuscrit des archives du château royal de Blois. »
Consultées en 2012, les archives du château n'ont pu confirmer l'existence de ce manuscrit.

Partition de Chomel

Régulièrement reprise, l'affirmation que cette marche aurait été exécutée lors de l'entrée dans Orléans ne repose sur aucune source, puisque le journal du siège n'en parle pas. Il n'y avait évidemment pas de musique militaire dans les armées royales de l'époque. Elle n'est pas complètement injustifiée puisque l'on sait qu'à partir de 1420, un fort contingent écossais renforce l'armée royale. Il totalisera jusqu'à 12.000 soldats. Plusieurs compagnies écossaises participent donc à la défense d'Orléans. Les comptes du trésorier des guerres, maître Raguier, en attestent.
L'Auld Alliance est le terme traditionnel marquant les liens séculaires entre l'Ecosse et le royaume de France, du XIIIe siècle à nos jours. Depuis 1422, une garde écossaise est constituée pour assurer la personne royale. Ainsi il est parfaitement crédible d'entendre les écossais sonner Scots Wha Hae sur leurs cornemuses, instruments joués en plein air. Cet air a longtemps fait office d'hymne national écossais et fournit le thème utilisé par la Marche de Robert Bruce.

78 tours, orchestre sous la direction de Chomel, Polydor 521988

Si elle n'est pas étayée par des documents, l'affirmation de Chomel est parfaitement justifiée. Elle a le mérite de faire revivre un air ancien, dans une harmonisation pour l'orchestre militaire tel qu'il existait avant la guerre de 1914 et non pas avec des cornemuses.

Retour à « Musique Militaire - Enregistrement d'exception »